Paul-Marius NKENG & Mr Afropolitan veulent vous saper comme jamais

Paul-Marius NKENG & Mr Afropolitan veulent vous saper comme jamais

Il aurait pu naître congolais mais a eu la chance d’être camerounais, une âme de sapeur depuis toujours, de Paris à Yaoundé, l’homme au style HEG veut transformer notre manière de nous vêtir. Rencontre avec un passionné de la mode qui déchire tout avec style et swag.

 Mystic ODB : Bonjour Paul-Marius, merci de nous accorder cette interview. Peux-tu te présenter et nous dire qui tu es ?

Paul-Marius : Bonjour ! Paul-Marius NKENG, jeune camerounais de 30 ans (déjà oui… C’est chaud) rentré au pays en janvier 2017 après 10 années en France, pour monter ce rêve fou du LVMH Made In Cameroon (MR AFROPOLITAN GROUP).

En effet, après des études d’ingénieur en Project Management & Business Development apply to IT, cinq ans en tant que consultant en architecture SAP (SAP BASICS : loin d’être sexy, mais qui paye bien), je devais aligner mes convictions avec mes actions : Créer de la valeur pour ma communauté panafricaine.

Commencer à partir du Cameroun était plus simple pour moi. J’y avais déjà le gîte et le couvert pour y poser mes valises et commencer à bosser. C’est vraiment un peu sur un coup de tête que j’ai posé ma DM à l’époque, mais heureusement, j’avais déjà aiguisé mes armes en marketing de marques auprès d’une mentor hors du commun : Mrs Nelly Wandji. (Google her name). Et depuis, à force de travail et une bonne grosse dose de chance (on la néglige trop), nous avons notre propre et premier mini atelier de confection sis à Elig-Essono, Yaoundé !

Mystic ODB : Tu arrives sur le marché de la mode et du vêtement avec un style particulier, c’est quoi le style HEG exactement ?

Paul-Marius : Je vais faire un peu mon marketeur, vous ne m’en voudrez pas. Alors, le style HEG (Highly Educated Gentleman) est avant tout un état d’esprit, Mindstyle. Cette volonté d’être accompli sur 3 plans principalement :

-Social : est-ce qu’on redonne ce qu’on a reçu ? Est-ce qu’on contribue au bien-être de sa communauté ?

-Spirituel : quelles sont les valeurs que nous sommes prêts à défendre : Amour ? Famille ? Excellence ? Travail ? Entraide ? Solidarité ?

-Style : Tout n’est-il pas une question de style ? Sachant que le plus important est d’avoir du style dans ses manières, avant de savoir se présenter au monde.

Et pour se présenter au monde, quoi de plus élégant qu’un costume bien coupé qui vous va parfaitement bien pour faire comprendre au monde : Je suis l’homme de la situation ? 

Le HEG Style c’est comme booster Serena Williams avant un match de grand Chelem. Vous devenez invincible. Votre Mindstyle est en accord avec ce que vous renvoyez à l’extérieur. Une personne sûre d’elle qui maîtrise son affaire!

Notre motto: If You DRESS GOOD, you FEEL GOOD, and if you feel good, you DO GOOD!

 

 

Mystic ODB : Tout ceci fait penser à beaucoup de Hype quel est ton modèle économique pour faire face à la concurrence, notamment celle du prêt à porter ?

Paul-Marius : Alors, vous tombez parfaitement bien. Vous aurez là une exclusivité, même les associés actionnaires n’ont pas encore l’information.

Après 7 mois d’activité véritable, nous avons ENFIN trouvé le product-market fit idéal, avec une offre plutôt simple et des options de customisation.

Notre objectif était de pouvoir proposer des costumes entoilés à moins de 200.000 FCFA à notre marché, c’était un positionnement plutôt axé sur un marché international, et les réalités de notre capacité de production. Après plus de 6 mois de formation, notre jeune équipe, avec 5 opérateurs de confection, arrive à montrer 8 à 10 costumes par semaine ! Ce qui est un exploit. Surtout compte tenu du fait que nous sous-traitons une partie de la confection : les boutonnières. Le coût de cette machine-là, la boutonnière, n’est pas encore à notre portée. Sans oublier une ourleuse à point invisibles pour augmenter au moins de 30% notre productivité.

Qu’à cela ne tienne, nouvelle offre : Tous les costumes 2 pièces entièrement entoilé couleur unie sur mesure (demi-mesure sur 5 modèles de bases, 2 croisés et 3 en simple boutonnage : gabarit du 44 au 58 !) avec notre sélection de tissu (+70 en permanence, en constante augmentation !) :

1er achat : costume à 120.000 F CFA…oui vous avez bien lu, 120.000 FCFA. Et parce que nous voulons faire du bien au portefeuille de nos JCD ou futurs mariés ou tout autre gars qui en veut et les femmes aussi bien sûr : 100.000 FCFA les suivants.

Oui, après le premier achat, avec lequel vous recevez des cadeaux (Surprise) tous vos costumes suivants sont à 100.000 F CFA, sans option.

Les options par la suite sont plutôt simples. Comptez 5.000F CFA de plus si vous faites des changements mineurs :

+1 poche,

+ passants de ceinture,

+ boutonnières fonctionnelles,

+ tissu rayé.

+ un ourlet

Puis, vous avez +10.000 F CFA si c’est un tissu à carreaux, et +50.000 F CFA s’il faut entoiler vitrée revers. Cette option est vraiment faite pour les puristes.

D’autres options encore sont disponibles, mais vraiment pour les fins connaisseurs qui veulent des produits vraiment d’exception !

Et enfin, nous habillons les très grands et les très petits gabarits aussi. Ceux inférieurs au 44 ou supérieur au 58. Pour ces gabarits, on passe à la grande mesure, car ce sont des proportions qui demandent plus de technicité.

A partir de 170.000 F CFA. Oui, même les gabarits inférieurs devront payer un peu plus cher, c’est plus de travail, avec un seul maître tailleur dédié.

Mystic ODB : A l’heure actuelle on parle beaucoup de « Made in Cameroon », d’où viennent les matériaux que tu utilises pour tes costumes ?

Paul-Marius : Tous nos matériaux sont importés. Il y a deux grandes parties de matériaux : Le tissu et les consommables.

Vous le savez bien, nous ne fabriquons pas grand-chose sur place. Donc les produits bruts, matières premières, sont chinois, turques, français ou nigérians.premières, sont chinois, turques, français ou nigérians.

Nos machines à coudre industrielles, des piqueuses et surfileuses : EMEL

Nos tissus : importés de Chine et Turquie : Nous devons faire une sélection minutieuse, avec test à l’appui pour avoir la meilleure qualité possible à un bon rapport qualité prix. Des tissus avec le maximum de fibres naturelles pour leur respirabilité et solidité. Parce que dans les lots, on retrouve du très bons et du très “pas” bon (rires). Fort heureusement, nous sommes des experts sartoriaux pour offrir le meilleur possible.

Les consommables, comme le fil par exemple, français BOHIN et souvent chinois aussi. Puis, d’autres éléments comme les boutons, les biais, les fermetures, très souvent chinois.

En revanche, toute la transformation, le montage de ces matières premières, ces matériaux et consommables en produits finis, c’est bel et bien du HANDMADE IN CAMEROON dans notre atelier d’Elig-Essono. Voilà notre Made In Cameroon nous formons des ouvriers qualifiés, opérateurs de confection, qui vont devenir en quelques années des maîtres tailleurs qui en formeront d’autres à leur tour. Telle est notre ambition à moyen terme : une école de formation d’opérateurs de confection qui aboutit à des créateurs de marques ou tout autre place dans l’industrie formidable de la confection textile, de la mode. Ainsi va la création de valeur, et la transformation de matériaux en produits finis sur place, COMPLÈTEMENT EXPORTABLES ! Sur le long terme, travailler avec des matières produites localement pour d’autres produits et surtout, avoir nos propres unités de production de tissus à poils. C’est un projet que nous avons dans le coin de la tête, horizon 15 à 20 ans.

Mystic ODB : Quelle est ta cible ? Et le camerounais moyen peut-il s’offrir tes vêtements?

Paul-Marius : Notre cible première, idéale, est le jeune cadre dynamique de 25 à 40 ans, soit qui démarre sa vie active, avec une petite expérience, soit qui est déjà établi. Il est connecté, dynamique, au courant des tendances, ambitieux et fait attention à son image. Il veut être une personne qui compte, il vit dans une grande ville, à un job dans une belle administration ou un grand compte. Il doit porter le costard souvent, quasiment au quotidien, pour présenter convenablement. En revanche, pas n’importe quel costard !

Notre cible est connectée, aime s’amuser, fréquenter les bars branchés, boire des verres, cocktails entre amis et est amateur d’un lifestyle plutôt urbain. Partir en weekend à la plage pour décompresser et dragouiller un peu. De plus, elle est attachée à ses racines africaines, donc même si elle porte un costume 3 pièces en semaine, elle n’oublie pas son Sandja par exemple les dimanches

Nous pensons qu’avec le product-market fit décrit plus haut, 120.000 F CFA le premier achat et 100.000 F CFA les suivants, le camerounais « moyen » peut s’offrir maintenant 5 costumes par an au besoin. Et ainsi, se construire une garde-robe intemporelle à un coût tout à fait raisonnable, défiant toute concurrence sur le marché avec notre rapport qualité/prix.

En plus de la qualité intrinsèque des produits, nous avons un SAV digne des plus grandes marques, avec un véritable conseil d’experts sartoriaux et de maîtres tailleurs, qui ont pensé des costumes adaptés à votre morphologie et au climat tropical… Et mettre ainsi en valeur le camerounais “moyen” prêt atteindre ses objectifs : DRESS GOOD, FEEL GOOD, DO GOOD!

Mystic ODB : S’il fallait passer une journée avec toi dans ton local Mr AFROPOLITAN, que devrait-on voir ?

Paul-Marius : Déjà, vous êtes les bienvenues ! Ce que vous allez découvrir dans notre atelier, c’est un univers de passionnés et une mini-chaîne de montage d’une unité de production de vêtement, des costumes sur mesure dans notre cas. De plus, vous verrez probablement traîner une bouteille de CHIVAS 18 ans quelque part sur une étagère, quelques verres en cristal, un service à café avec sa machine pour du moulu bien de chez nous.

Des rouleaux de tissus dans un placard, et des dizaines de gabarits de costumes, sur cintre et sur mannequin, pour bien comprendre dans quel univers vous entrez. Dès l’entrée même, vous êtes accueilli par Mr Dandy et le message en lettres d’or : A TAILORING EXPERIENCE ! Le ton est donné… Bienvenue chez MR AFROPOLITAN ATELIER. L’enseigne est une machine à l’ancienne, pour rappeler aux personnes qui passent notre porte, ou la traversent, qu’elles ont affaire à des artisans, des maîtres tailleurs. C’est de l’art que nous faisons !

Sur des étagères, des journaux, des dizaines de livres sur le lifestyle d’un HEG et des magazines de références, sur la musique, la cuisine, la décoration, l’art en général…. Des catalogues de mode. Tout cela nous inspire ! Et bien sûr, une chaîne HiFi pour bien se plonger dans un certain mood. Vous pouvez emprunter nos ouvrages bien entendu. Vous vous imprégnez aussi de l’art sartorial et toute sa beauté !

Nous avons misé sur une décoration très sobre et chic à la fois, beaucoup de bois. Qu’elle soit agréable pour travailler mais aussi pour recevoir des clients. Nous n’avons pas les moyens pour avoir un espace plus grand avec de beaux fauteuils en cuir pour le moment, mais ça ne serait tarder lorsque nous installerons notre FLAGSHIP, qui ne sera pas très différent de notre atelier en terme d’atmosphère. Cela restera plutôt ouvert, lumineux, pour bien respirer et s’imprégner de la vie d’un maître tailleur : tout en élégance !

Mystic ODB : A quel niveau vois-tu Mr AFROPOLITAN d’ici 7 ans ?

Paul-Marius : Dans notre plan de développement, MR AFROPOLITAN, la marque à distinguer du GROUP, dans 7 ans c’est la référence d’habillement pour hommes et femmes au Cameroun et la sous-région : confection, notoriété, image de marque, qualité de service et produits, bon vivre pour y travailler.

Et d’ici 7 ans aussi, nous avons mis en place les premières pierres de la seconde phase de notre développement en GROUPEMENT de marques mode et lifestyle. Nous avons certainement déjà pris position dans 3 à 5 marques locales que nous amenons au next level.

On parlera de MR AFROPOLITAN GROUP et de ses MARQUES qui maîtrisent la chaîne de valeur de l’industrie de la mode, au moins au Cameroun et sa sous-région. Avec au moins des implantations dans 4 à 5 villes !

 

 

Mystic ODB : Mot de la fin

Paul-Marius : Souvent on me demande quelle leçon je peux donner à ceux qui veulent se lancer dans l’entrepreneuriat, et j’ai toujours les deux mots suivants : HUMILITÉ ET RÉSILIENCE !  

L’humilité car on ne sait pas tout, on a besoin d’apprendre, de s’entourer des meilleurs, de demander de l’aide et conseil. La résilience car on n’arrive à rien si on ne trouve pas les ressources en nous pour aller de l’avant malgré les coups durs !

Un merci infini à mon associé, le maître tailleur Mr Isaac Essomba qui croit en notre projet fou et a un talent immense !

Pour le reste, If you DRESS GOOD, you FEEL GOOD, and if you feel good, you DO GOOD!

Merci à vous, MYSTIC ODB d’avoir pensé à moi pour raconter notre petite histoire de jeune entreprise. Avec les actions à venir que nous préparons, nous devrions mieux nous présenter encore au public, du moins, notre marque : MR AFROPOLITAN – A made-to-measure tailoring brand. / MR AFROPOLITAN une marque de couture sur mesure.

Que la force nous accompagne !

 

Laisser Un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *